Voir un numéro

 

Précédent <<<<<<<<>>>>>>>> Suivant

 

Armoiries

 

Armoiries de Rennes


Vente générale : 15 décembre 1941
Retrait de la vente : 6 juillet 1942
Valeur faciale : 2 50 f + 3 f
Graveur : Charles Paul Dufresne

Dessinateur : Charles Paul Dufresne
Département concerné par ce timbre : 35
Dentelure : 14 x 13
Couleur : vert jaune
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 1.000.000
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 534
Catalogue Maury Timbres français : N° 534
Valeur marchande timbre neuf : 1,92 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 1,20 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 2,07 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 



Timbres présentants : Les armoiries

 


Rennes

est la préfecture de la région Bretagne, au nord-ouest de la France. Elle est connue pour ses maisons médiévales à colombages et son immense cathédrale. Le parc du Thabor dispose d'une roseraie et d'une volière. Au sud de la Vilaine, le musée des Beaux-Arts expose des oeuvres de Boticelli, Rubens et Picasso. Le centre culturel des Champs Libres abrite le musée de Bretagne et l'espace des Sciences, doté d'un planétarium.
L'histoire de Rennes couvre une période de plusieurs siècles. À l'époque gallo-romaine, la cité fondée par les Riedones porte le nom gaulois de Condate. La ville voit son pouvoir politique s'accroitre au Moyen Âge en devenant successivement forteresse des Marches de Bretagne puis capitale du Duché de Bretagne. Sous l'Ancien Régime, l'union de la Bretagne à la France range progressivement Rennes au rang de grande ville provinciale. Rennes a notamment joué un rôle important dans la Révolte du papier timbré en 1675. Victime d'un terrible incendie en 1720, le centre médiéval en bois de la ville est partiellement reconstruit en pierre (granit et tuffeau). Restée majoritairement rurale jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, Rennes se développe véritablement au XXe siècle.
Source Wikipédia