Voir un numéro

 

Précédent <<<<<<<<>>>>>>>> Suivant

 

Henri

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à La Chapelle-d'Angillon le 4 octobre 1986'

Henri Alain-Fournier (1886-1914) Centenaire de sa naissance


Premier jour : Oblitération 1er jour à La Chapelle-d'Angillon le 4 octobre 1986'
Vente générale : 6 octobre 1986
Retrait de la vente : 13 février 1987
Valeur faciale : 2 f 20
Graveur : Pierre Albuisson

Dessinateur : D'après Berthold Mahn
Département concerné par ce timbre : 18
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : noir et rouge
Mode d'impression : Taille douce

Quantite émis : 14.854.238
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 2443
Catalogue Maury Timbres français : N° 2449
Valeur marchande timbre neuf : 0,60 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,21 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 



Timbres présentants : Les Personnages célèbres

 


Henri Alain-Fournier (1886-1914) Centenaire de sa naissance 

Jean-Alfred Fournier

né le 12 mars 1832 à Paris et mort le 23 décembre 1914 dans la même ville, est un médecin dermatologue français spécialisé en vénérologie.
Interne à l'hôpital du Midi sous la direction de Philippe Ricord, il se spécialisa rapidement dans les maladies sexuellement transmissibles, notamment le chancre mou, la gonorrhée et la syphilis. En 1867, il travailla avec Augustin Grisolle. Il fut chef de service à l'Hôtel-Dieu de Paris (1868-1876) puis à l'hôpital Saint-Louis jusqu'en 1880.
Sa principale contribution fut de décrire la syphilis congénitale en 1883. Les « signes de Fournier » désignent des cicatrices particulières de la bouche présentes chez les patients souffrant de cette maladie. Il a aussi laissé son nom à la gangrène de Fournier, qu'il a présentée en 1883, même si la maladie avait déjà été décrite en 1764 par un autre médecin du nom de Baurienne.
Alfred Fournier a été le premier à identifier l'origine syphilitique du tabes (1876).
Source Wikipédia