Les LISA par année

 

 

Les images dans l'ordre annuelle

 

Précédent <<<<<<<<>>>>>>>> Suivant

 

Tours
Oblitération 1er jour
Tours

Tours de la cathédrale Saint Vincent de Mâcon


Vente générale : 30 mars 2009.
Mode d'impression : Offset
Dessinateur ou mise en page: Pierre Albuisson

 

Plus d'informations : Salon philatélique de printemps

 

Thème de cette LISA :

Tours de la cathédrale de Mâcon
Mâcon est la préfecture de la Saône-et-Loire, située dans le sud-est du département, au bord de la Saône. La ville s'est développée autour d'un évêché fondé au 6e siècle, époque de construction de la première cathédrale. L'édifice a été incendié et reconstruit plusieurs fois du 7e au 10e siècle. C'était une cathédrale romane, sur plan cruciforme et avec une crypte étendue
Le timbre de Pierre Albuisson sur Mâcon
Pierre Albuisson

Pierre Albuisson
Pierre Albuisson

Pierre Albuisson est né le 26 septembre 1952 à Madagascar, son père était officier français. Il est graveur autodidacte et déjà à l'âge de 12-13 ans il avait fait sa première gravure, dans le style d'Albrecht Dürer, un artiste de la Renaissance allemande. Pendant qu'il travaillait à cette gravure, Pierre a fait remarquer à sa mère qu'il avait l'impression que Dürer l'observait de derrière son dos. La création de conceptions et d'épures a occupé la plupart de son temps à l'ècole secondaire. A l'âge de 16 ans, il a suivi un cours du soir aux Beaux-Arts de Macôn, et il a obtenu son diplôme au bout de trois ans. Son professeur, André Piazza, lui même dessinateur exceptionnel qui avait travaillé avec Salvador Dali, nous dit à propos d'Albuisson, qu'il m'a appris à observer à acquérir un esprit d'analyse, à travailler sur les sujets, et à choisir la technique la plus juste afin d'obtenir les meilleurs résultats. À la fin de l'école des Beaux-Arts, Pierre Albuisson ne pouvait que s'inscrire à l'Institut National de la Gravure, et au bout de deux ans il a obtenu le diplôme national de gravure avec félicitations du jury. Peu après Rank Xerox lui a accordé le prestigieux Prix International de la Gravure. L'année suivante Albuisson accepte le poste de professeur de Beaux-Arts à l'Institut de Mâcon où, pendant ses leçons, il enseigne à ses étudiants l'importance de la virtuosité technique sans laquelle on ne peut jamais produire une oeuvre d'art de quaité. Au bout de cinq ans, il ne peut plus accepter la pédagogie adoptée par l'Institut et il renonçe a son poste. A cette époque dans sa carrière, il a commencé à se concentrer sur l'art graphique et il a produit plusieures illustrations pour des livres, des étiquettes de vin, et autres travaux, il a aussi continué à exposer ses oeuvres dans diverses galeries d'art à Paris et à Genève. En 1980 il se met en contact avec le Bureau d'Études des Postes et Télécommunication d'Outre Mer (BEPTOM) pour dessiner et graver des timbres pour les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), et il est invité par ce bureau à soumettre un portrait gravé de son choix.Pierre a dû attendre une année de plus avant de recevoir son premier contrat de gravure de timbres. C' était pour la République de Mali et il s'agissait du portrait de Pierre Curie et de sa découverte de la radioactivité en 1859. Son premier timbre pour la France métropolitaine date de 1984. Depuis février 2005, il préside l'association Art du timbre gravé pour promouvoir l'usage de la taille-douce dans la réalisation des timbres-poste.